Union fédérale des consommateurs Que Choisir

Région de Versailles
Adhérer
Qui sommes-nous ?
Echec du chargement du Flash. Il vous faut télécharger le plugin sur http://www.macromedia.com
ACCUEIL QUI SOMMES NOUS ACTIVITES LITIGES PUBLICATIONS INFOS PRATIQUES CONTACT
DROITS ET JUSTICE














Séjour à l'hôtel : vol, détérioration ou accident

0 L'hôtelier est responsable des vols et des dommages causés aux biens appartenant à ses clients dans son établissement. Il doit les indemniser si leurs bagages ou leurs vêtements ou leurs véhicules disparaissent ou sont détériorés. L'hôtelier peut aussi être déclaré responsable en cas d'accident survenu à l'un de ses clients au cours d'un séjour.

En cas de vol ou de dommage aux biens

Droit à indemnisation

L'hôtelier doit indemniser son client en cas de vol ou de détérioration de ses bagages, de ses vêtements, de ses objets divers ou de son véhicule. Peu importe que les faits aient été commis par ses employés, d'autres clients ou des tiers allant et venant dans l'hôtel.

À noter :

Toute clause du règlement intérieur de l'hôtel ou toute affiche dégageant la responsabilité de l'hôtelier dans de telles situations est nulle, c'est-à-dire sans valeur juridique.

Montant de l'indemnisation

L'indemnisation est totale :
  • si les biens avaient été confiés à l'hôtelier pour être placés dans le coffre de l'hôtel (par exemple, objets de valeur tels que des bijoux),
  • ou si l'hôtelier a refusé de garder les biens sans motif légitime,
  • ou en cas de faute caractérisée de l'hôtelier ou d'un de ses employés (par exemple, défaut de surveillance des clés des chambres).
Dans les autres cas, l'indemnisation du client est partielle. Elle est plafonnée :
  • à 100 fois le prix de la chambre pour les objets volés ou endommagés dans l'hôtel (chambres ou autres parties de l'hôtel sauf le parking),
  • et à 50 fois le prix de la chambre pour le vol ou la détérioration sur le parking privé de l'hôtel des objets laissés dans un véhicule ou du véhicule lui-même.
Toutefois, la responsabilité de l'hôtelier peut être atténuée ou écartée en cas d'imprudence du client.

Demande d'indemnisation

Le client victime doit prévenir le responsable de l'hôtel et, en cas de vol, faire une déclaration au commissariat le plus proche.
Il doit adresser une demande d'indemnisation à l'hôtelier, accompagnée des justificatifs des biens endommagés ou volés (preuves d'achat, bons de réparation...).

En cas de difficulté à être indemnisé, il peut :
  • mettre en demeure l'hôtelier, de préférence par lettre recommandée avec accusé de réception,
  • et, si cette mise en demeure n'aboutit pas, saisir le tribunal d'instance ou de grande instance en fonction du montant du préjudice subi.
En cas d'accident

Droit à indemnisation

L'hôtelier est responsable de la sécurité de ses clients. Il doit prévenir tout danger possible et prévisible dans son établissement.
Le client, victime d'un accident corporel en raison d'un défaut de surveillance ou d'organisation de l'hôtel, peut exiger une indemnisation.
Toutefois, la responsabilité de l'hôtelier est écartée en cas de force majeure (foudre par exemple). Elle peut aussi ne pas être retenue ou être atténuée en cas d'imprudence du client.

Demande d'indemnisation

Le client doit adresser une demande d'indemnisation à l'hôtelier, de préférence par lettre recommandée avec avis de réception, en y joignant tous les justificatifs nécessaires (certificat médical...).

Source : Service-public.fr - R.B. Juillet 2017




Dans la même rubrique

  • Jurisprudence - Achat : l'absence d'essai préalable ne fait pas obstacle à la garantie pour vice caché
  • Doit-on déneiger devant chez soi ?
  • Impôts - Cotisation syndicale
  • Nouveau permis de conduire
  • Plafonnement des déductions pour frais réels de déplacement en voiture - (Loi de finances pour 2013 article 6)
  • Canal +... de visibilité pour résilier ?
  • Retrait d'un enfant à une assistante maternelle par les parents : des règles à respecter
  • Le point sur la cigarette électronique
  • Clauses abusives dans le ciel - Air France condamnée
  • Action de groupe - Restons groupés !
  • Quelle différence entre certificat d'urbanisme et note de renseignement d'urbanisme?
  • La pension de réversion est réservée aux couples mariés
  • Personne ne peut stationner devant un garage
  • Action de groupe - Comment ça marche
  • Efficacité des détecteurs de fumées
  • Silence vaut accord (SVA) : extension de la liste des procédures concernées
  • Déclaration des revenus par Internet obligatoire : Qui est concerné ?
  • Devis avant travaux ou prestations : obligatoire ou facultatif ?
  • Où pouvez-vous voyager si votre carte d’identité a plus de 10 ans ?
  • Surbooking : pensez à confirmer votre réservation !
  • Droit à l'oubli : accès au crédit bancaire facilité pour certains anciens malades du cancer
  • Loi Consommation : résilier son contrat d’assurance à tout moment
  • La garantie légale de conformité étendue à deux ans
  • Charges pour un ascenseur
  • Mineurs : Autorisation de sortie du territoire obligatoire à partir du 15 janvier 2017
  • Témoignage : chambre particulière à l'HPOP à Trappes
  • Modernisation de la délivrance des cartes d’identité dans les Yvelines
  • Contrat maison de retraite
  • Divorce sans juge : combien coûte la convention enregistrée chez le notaire ?
  • Phishing (ou hameçonnage)
  • Clauses abusives en maison de retraite
  • Combien coûte un avocat ?
  • PAD – Point d'Accès au Droit
  • Notre action, nos résultats
  • Saisine du tribunal d'instance (TI)
  • Carte d'identité : le demandeur peut refuser la numérisation de ses empreintes digitales
  • Contrats à tacite reconduction : comment les résilier ?
  • Vélos en ville : peut-on stationner partout ?
  • Protection des données personnelles : une évolution majeure le 25 mai 2018



  • ACCUEIL | QUI SOMMES-NOUS | ACTIVITES | LITIGES | DEMANDE D'ADHESION | PUBLICATIONS | BREVES | CONTACT | INFORMATIONS LEGALES
    UFC-Que Choisir de la région de Versailles © 2013 - Site réalisé par ADR Info - Mis à jour le : 17/07/2017