Union fédérale des consommateurs Que Choisir

Région de Versailles
Adhérer
Qui sommes-nous ?
Echec du chargement du Flash. Il vous faut télécharger le plugin sur http://www.macromedia.com
ACCUEIL QUI SOMMES NOUS ACTIVITES LITIGES PUBLICATIONS INFOS PRATIQUES CONTACT
SANTE ET BIEN ETRE






Avec l'UFC ça marche
Nous rejoindre
Adhérer
Contact
Liens
Informations pratiques
Interventions radio TV

Extracteurs de jus : Attention aux arguments santé des démonstrateurs !

0Décryptage du discours de certains démonstrateurs qui n'hésitent pas à utiliser des arguments santé pour mettre en avant les bénéfices des jus sans pulpe obtenus avec les extracteurs de jus.


LES EXTRACTEURS DE JUS SONT A LA MODE

Comme les centrifugeuses, ces appareils permettent de réaliser des jus frais, sans pulpe, à partir de toutes sortes de fruits et légumes. Mais leur prix est en moyenne deux fois plus élevé que celui des centrifugeuses. Ainsi, comptez autour de 400 € pour un modèle classique, et même plus de 1 000 € pour certains modèles haut de gamme !

Pour justifier l'achat de ces extracteurs de jus, certains démonstrateurs n’hésitent pas à utiliser des arguments santé. Ces arguments sont-ils fondés ?

Des représentants de l’UFC-Que Choisir se sont rendus en caméra cachée à des démonstrations d’extracteurs. Puis ils ont demandé à la diététicienne Marie Bordmann, au docteur Jean-Marie Lecerf du service de nutrition de l’Institut Pasteur de Lille et au professeur Nathalie Delzenne, chercheuse en nutrition à l’Université catholique de Louvain à Bruxelles, de les aider à décrypter le discours de vendeurs.

PREMIER ARGUMENT AVANCÉ

Grâce à un pressage lent, à froid, l’extracteur conserverait parfaitement l’intégrité des vitamines tandis que la centrifugeuse, dotée d’une lame métallique tournant à grande vitesse, détruirait les nutriments intéressants par production de chaleur.

Rien n’est moins sûr. L’Institut suisse des vitamines a comparé la teneur en nutriments de jus obtenus par un extracteur, une centrifugeuse et un mixeur (voir les résultats du test).

Quant aux enzymes d'oxydation du fruit, que les vendeurs prétendent mieux conservées par un extracteur de jus, il faut savoir qu'elles ont surtout tendance à accélérer les pertes en vitamine C au cours du temps.

Résultats du test

Pour les besoins du test, le laboratoire a utilisé un cocktail de fruits et légumes bio (deux oranges, une pomme, une branche de céleri, une carotte et une poignée d’épinards). Premier constat du laboratoire, aucune des méthodes ne produit une chaleur excessive.

Les vitamines recherchées

La vitamine C est fournie surtout par les deux oranges, un peu par la pomme.
La vitamine B6 provient de la carotte et de l’épinard.
L’acide folique est présent dans l’épinard et dans la branche de céleri.
Les bêta-carotènes viennent de la carotte et de l’épinard.
La vitamine K se retrouve dans l’épinard, le céleri et la carotte.

0

Le mixer est le grand gagnant il préserve 100% des vitamines ce qui n’est pas le cas de la centrifugeuse et de l’extracteur.

SECOND ARGUMENT AVANCÉ

Nous aurions tout intérêt à consommer des jus de fruits et de légumes sans pulpe et donc sans fibres.

Les enquêtes épidémiologiques montrent au contraire que nous ne mangeons pas assez de fibres.

En un siècle, notre alimentation s’est déplacée vers des aliments pauvres en fibres comme la viande, les produits laitiers, ou les pâtisseries et notre consommation de fibres est tombée à moins de 20 g par jour.

Or les autorités de santé recommandent 25 à 35 grammes de fibres par jour car les fibres engendrent des effets physiologiques intéressants, comme la baisse du cholestérol sanguin, la réduction des pics de glycémie ou encore l'amélioration du transit intestinal.

En alimentant notre flore intestinale, les fibres contribuent aussi au développement du système immunitaire ou encore à la régulation du poids.

Alors que pour une très large frange de la population, les fibres sont bénéfiques, on estime toutefois qu’environ 10 à 20 % de la population souffre au contraire, à des degrés divers, d’une sensibilité plus importante à certaines fibres et certains oligosaccharides ce qui justifie - sur avis médical - un régime spécifique pauvre en fibres.

Il est donc vivement conseillé de consulter un médecin gastro-entérologue pour voir si un régime d’éviction doit être envisagé, et sur combien de temps, car il ne peut être maintenu sans risque de carence nutritionnelle.

TROISIÈME ARGUMENT AVANCÉ

Faire des cures exclusives de jus serait bénéfique pour la santé.

Attention, les monodiètes, qui consistent à ne consommer qu’un type d’aliment durant plusieurs jours, voire semaines, sont par définition très déséquilibrées.

Les fruits et légumes ne contiennent quasiment pas de protéines, et généralement peu de lipides. Certains végétaux sont au contraire très riches en sucre. Certes, il s’agit de sucres naturels, mais sans les fibres qui les accompagnent dans le fruit frais, ils sont vite assimilés et augmentent fortement la glycémie.

Ce déséquilibre entre glucides, lipides et protéines entraîne donc des déficits qui, en fonction de l'âge et de l'état général du sujet, peuvent avoir des conséquences sur sa santé.

Dans la durée, ils peuvent même entraîner une dénutrition et affaiblir les os et les muscles. Là encore, si vous éprouvez l’envie de vous lancer dans une cure de jus, parlez-en d’abord à votre médecin ou à un nutritionniste qualifié !

Source : Que Choisir – TSR ABE – J-J.C. Octobre 2016




Dans la même rubrique

  • Vastarel - Usage restreint
  • Complémentaire santé - Transparence ajournée
  • Accès aux soins - La fracture se creuse
  • Sport et accidents - Le mauvais tandem
  • Médicaments contre le rhume - Bientôt sur ordonnance ?
  • Parabènes - Un risque chasse l'autre
  • Pesticides - Trois produits reconnus toxiques
  • Éliminez les pesticides des fruits et légumes
  • Grippe aviaire A (H7N9) en Chine : les recommandations aux voyageurs
  • Médicaments - Enfin une base de données grand public
  • Vente de médicaments sur internet : attention aux contrefaçons
  • Aspartame - La polémique continue
  • Scope santé - Le site pour choisir hôpital et clinique
  • Compléments alimentaires : cinq produits à ne pas consommer
  • Cyclamed
  • Cigarette électronique - Attention à l'enfumage !
  • Confusions avec les conditionnements unidose
  • Médicaments - Halte à l'overdose pour les personnes âgées
  • Ondes électromagnétiques - Le Wi-Fi bientôt interdit dans les crèches
  • Retardateurs de flamme - Toxiques et sans efficacité prouvée
  • La carte-repère des molécules toxiques - Produits d’hygiène et de beauté
  • Il faut sauver le savon de Marseille !
  • Pas de supplément automatique pour être seul(e) dans sa chambre d’hôpital
  • À la recherche des sucres cachés dans notre alimentation
  • Information nutritionnelle : 4 systèmes d'étiquetage testés en Île de France
  • Le rhume
  • De l'acrylamide au menu, ça vous dit ?
  • Médicaments - La liste noire de Prescrire
  • Restauration - Les sodas à volonté en libre-service désormais interdits
  • Carafes filtrantes : quelle qualité de l'eau ?
  • ALD (Affection Longue Durée) - Modification des durées de prise en charge
  • Prothèses audio
  • Tout savoir sur l'eau potable
  • Rhume : liste des médicaments interdits de publicité
  • Régimes amaigrissants : ils allègent surtout votre porte-monnaie



  • ACCUEIL | QUI SOMMES-NOUS | ACTIVITES | LITIGES | DEMANDE D'ADHESION | PUBLICATIONS | BREVES | CONTACT | INFORMATIONS LEGALES
    UFC-Que Choisir de la région de Versailles © 2013 - Site réalisé par ADR Info - Mis à jour le : 04/03/2018