Union fédérale des consommateurs Que Choisir

Région de Versailles
Adhérer
Qui sommes-nous ?
Echec du chargement du Flash. Il vous faut télécharger le plugin sur http://www.macromedia.com
ACCUEIL QUI SOMMES NOUS ACTIVITES LITIGES PUBLICATIONS INFOS PRATIQUES CONTACT
SANTE ET BIEN ETRE






Avec l'UFC ça marche
Nous rejoindre
Adhérer
Contact
Liens
Informations pratiques
Interventions radio TV

Médicaments
Enfin une base de données grand public.

0Eurekasanté, Doctissimo, Santépratique, E-santé, etc. : Internet regorge de sites santé qui informent, avec plus ou moins de fiabilité, sur les médicaments. À l'évidence, il manquait dans le paysage un site officiel et grand public. Depuis le 1er octobre, le site medicaments.gouv.fr comble ce besoin.

Chose promise, chose due. Annoncée depuis plusieurs mois déjà, la base de données publique des médicaments est opérationnelle à l'adresse medicaments.gouv.fr. Elle recense tous les médicaments disposant d'une autorisation de mise sur le marché (AMM) en France, qu'ils soient remboursables ou non. Par définition, les médicaments sous autorisation temporaire d'utilisation (ATU), nombreux en cancérologie, ne sont pas répertoriés.

On peut faire une recherche par nom de médicament, ou par substance active. Elément plus qu'appréciable : sur la fiche de chaque médicament figure le service médical rendu (SMR) et l'amélioration du service médical rendu (ASMR). Jusqu'alors, cette information ne se trouvait que sur le site de la Haute Autorité de santé (HAS), à condition de bien chercher, ou sur des bases de don-nées professionnelles comme thériaque.org, peu accessible au tout-venant. Elle n'est jamais précisée sur les sites comme Doctissimo ou Eurekasanté. Connaître le SMR et l'ASMR est pourtant essentiel pour se faire une idée de l'efficacité d'un médicament. Le ministère de la Santé étudie d'ailleurs la possibilité de l'inscrire sur les boîtes de médicaments.

En dehors de ce progrès notable, la base de données donne aussi accès à la notice des médica-ments, ce qui peut dépanner. Le résumé des caractéristiques du produit est également communiqué : ce document assez technique n'a, pourtant, pas vraiment de sens pour les patients. Si un médicament fait l'objet d'un retrait ou d'une surveillance particulière en raison d'effets secondaires inquiétants, ou s'il est en rupture de stock, c'est signalé d'emblée par des icônes d'alerte. On peut regretter que le formulaire de déclaration des effets indésirables ne soit pas accessible directement à partir de la fiche de chaque médicament.

Au total, cette base de données pourrait encore gagner en lisibilité, mais elle a le mérite d'exister. D'ici quelques mois, sa vocation s'élargira, puisqu'elle rassemblera aussi les informations sur les liens d'intérêt entre les professionnels de santé et les laboratoires. L'objectif est d'en faire un « grand site du service public d'information en santé », selon les mots de la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Qui n'exclut pas qu'on puisse, à terme, faire une recherche de médicaments par symptôme ou par maladie. Mais c'est une ambition autrement plus délicate que simplement compiler les spécialités.

Source UFC-Que Choisir Anne-Sophie Stamane 07/10/2013




Dans la même rubrique

  • Vastarel - Usage restreint
  • Complémentaire santé - Transparence ajournée
  • Accès aux soins - La fracture se creuse
  • Sport et accidents - Le mauvais tandem
  • Médicaments contre le rhume - Bientôt sur ordonnance ?
  • Parabènes - Un risque chasse l'autre
  • Pesticides - Trois produits reconnus toxiques
  • Éliminez les pesticides des fruits et légumes
  • Grippe aviaire A (H7N9) en Chine : les recommandations aux voyageurs
  • Vente de médicaments sur internet : attention aux contrefaçons
  • Aspartame - La polémique continue
  • Scope santé - Le site pour choisir hôpital et clinique
  • Compléments alimentaires : cinq produits à ne pas consommer
  • Cyclamed
  • Cigarette électronique - Attention à l'enfumage !
  • Confusions avec les conditionnements unidose
  • Médicaments - Halte à l'overdose pour les personnes âgées
  • Ondes électromagnétiques - Le Wi-Fi bientôt interdit dans les crèches
  • Retardateurs de flamme - Toxiques et sans efficacité prouvée
  • La carte-repère des molécules toxiques - Produits d’hygiène et de beauté
  • Il faut sauver le savon de Marseille !
  • Pas de supplément automatique pour être seul(e) dans sa chambre d’hôpital
  • À la recherche des sucres cachés dans notre alimentation
  • Information nutritionnelle : 4 systèmes d'étiquetage testés en Île de France
  • Extracteurs de jus : Attention aux arguments santé des démonstrateurs !
  • Le rhume
  • De l'acrylamide au menu, ça vous dit ?
  • Médicaments - La liste noire de Prescrire
  • Restauration - Les sodas à volonté en libre-service désormais interdits
  • Carafes filtrantes : quelle qualité de l'eau ?
  • ALD (Affection Longue Durée) - Modification des durées de prise en charge
  • Prothèses audio
  • Tout savoir sur l'eau potable
  • Rhume : liste des médicaments interdits de publicité
  • Régimes amaigrissants : ils allègent surtout votre porte-monnaie



  • ACCUEIL | QUI SOMMES-NOUS | ACTIVITES | LITIGES | DEMANDE D'ADHESION | PUBLICATIONS | BREVES | CONTACT | INFORMATIONS LEGALES
    UFC-Que Choisir de la région de Versailles © 2013 - Site réalisé par ADR Info - Mis à jour le : 04/03/2018