Union fédérale des consommateurs Que Choisir

Région de Versailles
Adhérer
Qui sommes-nous ?
Echec du chargement du Flash. Il vous faut télécharger le plugin sur http://www.macromedia.com
ACCUEIL QUI SOMMES NOUS ACTIVITES LITIGES PUBLICATIONS INFOS PRATIQUES CONTACT
ALIMENTATION






Avec l'UFC ça marche
Nous rejoindre
Adhérer
Contact
Liens
Informations pratiques
Interventions radio TV

Tout savoir sur l'eau potable

0Nous avons tenu une conférence sur l'eau le 29 novembre à Viroflay. Comment est contrôlée l'eau du robinet ? Vaut-il mieux consommer de l'eau de source ou de l'eau minérale ? Ces questions et celles de l'avenir de la politique de l'eau ont été abordées devant les 25 participants.

L'essentiel de l'eau distribuée dans notre secteur (Versailles et environs) provient de captages à Croissy, de la Seine ou de la Bièvre.

L'usine de Louveciennes assure trois opérations pour rendre l'eau potable : un filtrage, un traitement à l'ozone et un traitement au chlore. Après le contrôle de sa qualité, l'eau est stockée dans l'un des cinq châteaux d'eau de notre région.

L'eau est déclarée potable après avoir passé une cinquantaine d'analyses quotidiennes portant sur les nitrates, les métaux, les bactéries, la radioactivité, etc. La qualité est bonne partout en Ile de France, à surveiller plus étroitement près des zones agricoles, Beauce et Brie, en raison des concentrations plus élevées en pesticides et nitrates. Une carte interactive de la qualité de l'eau en France est disponible sur le site de l'UFC-Que Choisir.

L'eau du robinet est donc parfaitement consommable, de surcroît d'un coût de l'ordre de 0,004 € le litre, à comparer à l'eau de source (environ 0,15 €/l) ou l'eau minérale (0,30 à 0,50 €/l).

Mais, explique Philippe Fleuret président de l'association, l'avenir d'une distribution de l'eau de qualité n'est pas assuré. En effet, le financement de la dépollution repose actuellement sur les consommateurs (+12% d'augmentation en 7 ans) alors que la pollution provient en majorité des industries et de l'agriculture. Le principe « pollueur-payeur », bien qu'inscrit dans la loi, n'est pas respecté.

C'est pourquoi l'UFC-Que Choisir a lancé en octobre/novembre une pétition qui a rassemblé près de 130.000 signatures. Elle demande notamment au gouvernement de protéger les ressources en eau, de soutenir les agriculteurs dans la transition vers une agriculture raisonnée, de taxer les pesticides et engrais pour financer la dépollution et le remplacement des canalisations trop anciennes.

A l'occasion des conclusions des états généraux de l'alimentation, fin 2017, nous verrons quelles mesures auront été retenues.

Avant une dégustation « en aveugle » qui clôture la conférence, quelques conseils pratiques ont été donnés : bien entretenir les carafes filtrantes pour éviter l'accumulation de bactéries, placer son eau du robinet au réfrigérateur pour enlever un éventuel goût de chlore, ne pas stocker les bouteilles en plastique au soleil (risque de bisphénol), ne pas boire une eau trop minéralisée.

Source : UFC-Que Choisir - G.R. Décembre 2017




Dans la même rubrique

  • Où acheter sans se ruiner ?
  • Les labels de qualité et d'origine
  • Des titres-restaurant numériques à partir du 2 avril 2014
  • Soja ou pas soja ?
  • À la recherche des sucres cachés dans notre alimentation
  • La mention de l'origine de la viande et du lait dans les produits transformés bientôt obligatoire ?
  • Information nutritionnelle : 4 systèmes d'étiquetage testés en Île de France
  • Alerte sur les bonbons acidulés
  • NUTRI-SCORE : mieux s'informer pour mieux manger
  • Gaspillage et déchets



  • ACCUEIL | QUI SOMMES-NOUS | ACTIVITES | LITIGES | DEMANDE D'ADHESION | PUBLICATIONS | BREVES | CONTACT | INFORMATIONS LEGALES
    UFC-Que Choisir de la région de Versailles © 2013 - Site réalisé par ADR Info - Mis à jour le : 17/07/2017