Union fédérale des consommateurs Que Choisir

Région de Versailles
Adhérer
Qui sommes-nous ?
Echec du chargement du Flash. Il vous faut télécharger le plugin sur http://www.macromedia.com
ACCUEIL QUI SOMMES NOUS ACTIVITES LITIGES PUBLICATIONS INFOS PRATIQUES CONTACT
SANTE ET BIEN ETRE






Avec l'UFC ça marche
Nous rejoindre
Adhérer
Contact
Liens
Informations pratiques
Interventions radio TV

Accès aux soins

La fracture sanitaire se creuse.

0 L'étude que nous venons de réaliser le montre : la généralisation des dépassements d'honoraires des médecins entrave l'égal accès de tous aux soins et creuse dangereusement la fracture sanitaire. Guérir ce mal passe par une refonte des modalités visant l'installation des médecins.

Presque plus de spécialistes aux tarifs de la Sécurité sociale. C'est grave docteur ? La réponse est évidente, dix millions de Français renoncent à se soigner pour raisons financières. Le nouveau gouvernement entend donc se saisir de cette question. Mais la lecture du projet de loi 2013 sur la Sécurité sociale et les déclarations ministérielles entourant les négociations avec les médecins laissent craindre que la logique incitative perdure. Le diagnostic est là : les politiques d'incitation (primes à l'installation, rémunérations complémentaires) ont fait la preuve de leur inefficacité et aggravé le trou de la Sécu sans pour autant accroître l'offre médicale. L'un des arguments mis en avant est que les médecins n'ont pratiquement pas été augmentés. Gare à la méthode Coué ! Ce n'est pas en répétant une contre-vérité que l'on dit vrai. Les médecins, qui doivent être justement rémunérés, ont, hors dépassements, vu leurs revenus progresser de 45 % depuis 1980, inflation non comprise. Une autre politique est possible : elle passe par la limitation de l'installation de nouveaux médecins dans les zones « surdotées », ce qui permettrait de combler progressivement les zones « sous-dotées ». Ainsi, là où il y a déjà trop de praticiens, un nouveau venu ne pourrait se faire conventionner par l'assurance maladie qu'à condition de renoncer à pratiquer des dépassements d'honoraires. Parallèlement, les aides publiques accordées actuellement aux médecins, sous la forme d'une prise en charge de leurs cotisations sociales (2 milliards d'euros par an), doivent être conditionnées au service public qu'ils rendent. Si leur maintien est justifié dans les déserts médicaux, leur réduction l'est tout autant là où l'offre de médecins est excédentaire. En complément, l'UFC-Que Choisir demande au gouvernement d'initier un réexamen de la rémunération des actes médicaux, à la hausse comme à la baisse, auquel tous les payeurs (assurance maladie, organismes complémentaires et usagers) devront être associés. C'est la seule réponse durable aux dépassements d'honoraires. En attendant, il est urgent d'aboutir à leur plafonnement, qui ne devrait pas excéder 40 % du tarif de l'assurance maladie, c'est-à-dire le plafond moyen de prise en charge par les complémentaires santé. Nul doute qu'au vu du serment -d'Hippocrate, les médecins mettront tout en oeuvre pour offrir leur savoir et leurs services au prix le plus juste.

Alain Bazot
Président de l'UFC-Que Choisir




Dans la même rubrique

  • Vastarel - Usage restreint
  • Complémentaire santé - Transparence ajournée
  • Sport et accidents - Le mauvais tandem
  • Médicaments contre le rhume - Bientôt sur ordonnance ?
  • Parabènes - Un risque chasse l'autre
  • Pesticides - Trois produits reconnus toxiques
  • Éliminez les pesticides des fruits et légumes
  • Grippe aviaire A (H7N9) en Chine : les recommandations aux voyageurs
  • Médicaments - Enfin une base de données grand public
  • Vente de médicaments sur internet : attention aux contrefaçons
  • Aspartame - La polémique continue
  • Scope santé - Le site pour choisir hôpital et clinique
  • Compléments alimentaires : cinq produits à ne pas consommer
  • Cyclamed
  • Cigarette électronique - Attention à l'enfumage !
  • Confusions avec les conditionnements unidose
  • Médicaments - Halte à l'overdose pour les personnes âgées
  • Ondes électromagnétiques - Le Wi-Fi bientôt interdit dans les crèches
  • Retardateurs de flamme - Toxiques et sans efficacité prouvée
  • La carte-repère des molécules toxiques - Produits d’hygiène et de beauté
  • Il faut sauver le savon de Marseille !
  • Pas de supplément automatique pour être seul(e) dans sa chambre d’hôpital
  • À la recherche des sucres cachés dans notre alimentation
  • Information nutritionnelle : 4 systèmes d'étiquetage testés en Île de France
  • Extracteurs de jus : Attention aux arguments santé des démonstrateurs !
  • Le rhume
  • De l'acrylamide au menu, ça vous dit ?
  • Médicaments - La liste noire de Prescrire
  • Restauration - Les sodas à volonté en libre-service désormais interdits
  • Carafes filtrantes : quelle qualité de l'eau ?
  • ALD (Affection Longue Durée) - Modification des durées de prise en charge
  • Prothèses audio
  • Tout savoir sur l'eau potable
  • Rhume : liste des médicaments interdits de publicité
  • Régimes amaigrissants : ils allègent surtout votre porte-monnaie



  • ACCUEIL | QUI SOMMES-NOUS | ACTIVITES | LITIGES | DEMANDE D'ADHESION | PUBLICATIONS | BREVES | CONTACT | INFORMATIONS LEGALES
    UFC-Que Choisir de la région de Versailles © 2013 - Site réalisé par ADR Info - Mis à jour le : 04/03/2018