Union fédérale des consommateurs Que Choisir

Région de Versailles
Adhérer
Qui sommes-nous ?
Echec du chargement du Flash. Il vous faut télécharger le plugin sur http://www.macromedia.com
ACCUEIL QUI SOMMES NOUS ACTIVITES LITIGES PUBLICATIONS INFOS PRATIQUES CONTACT
SANTE ET BIEN ETRE






Avec l'UFC ça marche
Nous rejoindre
Adhérer
Contact
Liens
Informations pratiques
Interventions radio TV

Vastarel

Usage restreint.

0 Très utilisée malgré une efficacité qui reste à démontrer, la trimétazidine (Vastarel) vient d'être réévaluée. Verdict : elle ne doit plus être prescrite dans les troubles visuels et auditifs. Malheureusement, elle reste indiquée dans l'angine de poitrine.

La trimétazidine (Vastarel et génériques) est commercialisée depuis 1978 par les laboratoires Servier. Entre janvier et septembre 2012, il s'en est encore vendu près de deux millions de boîtes. Pourtant, elle n'a pas fait la preuve de son efficacité, et elle entraîne parfois des effets indésirables neurologiques graves. C'est pourquoi la revue médicale indépendante Prescrire demande depuis longtemps son retrait du marché. Les autorités sanitaires européennes, prenant enfin le taureau par les cornes, viennent de prendre des mesures. Malheureusement, elles ne sont pas à la hauteur. Certes, médecins et patients sont avertis que la molécule ne peut plus être donnée dans les troubles de la vision d'origine vasculaire, ni dans les problèmes auditifs tels qu'acouphènes ou vertiges. Mais elle garde son indication dans le traitement de l'angine de poitrine. À ce titre, la trimétazidine reste donc sur le marché.

Cette décision met en lumière des divergences entre l'Agence européenne du médicament (EMA) et l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). La première a fait le choix de laisser la trimétazidine à la disposition des médecins, alors même que l'ANSM souhaitait l'évincer de l'arsenal thérapeutique. En toute logique, d'ailleurs : depuis mars dernier, le service médical rendu de ce médicament est jugé insuffisant, ce qui a entraîné son déremboursement par l'assurance maladie.

Les patients qui prennent ce traitement pour des symptômes sensoriels devront l'arrêter en concertation avec leur médecin lors de leur prochaine consultation de routine. Ceux à qui il est prescrit pour l'angine de poitrine ont tout intérêt à discuter d'une alternative avec leur médecin.

Anne-Sophie Stamane /quechoisir/10/2012




Dans la même rubrique

  • Complémentaire santé - Transparence ajournée
  • Accès aux soins - La fracture se creuse
  • Sport et accidents - Le mauvais tandem
  • Médicaments contre le rhume - Bientôt sur ordonnance ?
  • Parabènes - Un risque chasse l'autre
  • Pesticides - Trois produits reconnus toxiques
  • Éliminez les pesticides des fruits et légumes
  • Grippe aviaire A (H7N9) en Chine : les recommandations aux voyageurs
  • Médicaments - Enfin une base de données grand public
  • Vente de médicaments sur internet : attention aux contrefaçons
  • Aspartame - La polémique continue
  • Scope santé - Le site pour choisir hôpital et clinique
  • Compléments alimentaires : cinq produits à ne pas consommer
  • Cyclamed
  • Cigarette électronique - Attention à l'enfumage !
  • Confusions avec les conditionnements unidose
  • Médicaments - Halte à l'overdose pour les personnes âgées
  • Ondes électromagnétiques - Le Wi-Fi bientôt interdit dans les crèches
  • Retardateurs de flamme - Toxiques et sans efficacité prouvée
  • La carte-repère des molécules toxiques - Produits d’hygiène et de beauté
  • Il faut sauver le savon de Marseille !
  • Pas de supplément automatique pour être seul(e) dans sa chambre d’hôpital
  • À la recherche des sucres cachés dans notre alimentation
  • Information nutritionnelle : 4 systèmes d'étiquetage testés en Île de France
  • Extracteurs de jus : Attention aux arguments santé des démonstrateurs !
  • Le rhume
  • De l'acrylamide au menu, ça vous dit ?
  • Médicaments - La liste noire de Prescrire
  • Restauration - Les sodas à volonté en libre-service désormais interdits
  • Carafes filtrantes : quelle qualité de l'eau ?
  • ALD (Affection Longue Durée) - Modification des durées de prise en charge
  • Prothèses audio
  • Tout savoir sur l'eau potable
  • Rhume : liste des médicaments interdits de publicité
  • Régimes amaigrissants : ils allègent surtout votre porte-monnaie



  • ACCUEIL | QUI SOMMES-NOUS | ACTIVITES | LITIGES | DEMANDE D'ADHESION | PUBLICATIONS | BREVES | CONTACT | INFORMATIONS LEGALES
    UFC-Que Choisir de la région de Versailles © 2013 - Site réalisé par ADR Info - Mis à jour le : 04/03/2018